Samedi 3 mars,  nuit du nouvel an 2012, s’est tenu à l’heure des braves (dixit de l’apéro), le premier conseil des sinistres. Le contexte de la crise actuelle appelle à prendre des mesures politiques fortes et consensuelles pour notre belle Camargue. Face à l’analyse politique et économique de la situation, le Président et ses ministres Camarguais se sont rassemblés pour se mobiliser en faveur d’un programme apéritif communautaire des plus sérieux.

Le gouvernement a œuvré dans un exercice difficile, qui est celui d’appréhender ce qui menace la Camargue, sans sombrer dans un grand pessimisme. L’humour sans censure est restée l’arme politique de la chambre haute du parlement.

En ces temps de disette,  la météo a tenté un embargo Camarguais, lors de son attaque climatique. En effet, le président lui-même a observé et assisté à une tentative de pailletage des bouteilles de pastis. Certes, il se boit très frais, mais pas encore en sorbet ! Les réactions de survies ont été immédiates, face à cet ultimatum d’affaiblissement.

Nos flamants roses ont également été maltraités, les dorades ont migré vers les côtes africaines, la filtration des moules a été infructueuse durant toute la période de gel. La Camargue sinistrée a été placée en de état de catastrophe naturelle.

 Sans attendre, une loi hivernale de protection du patrimoine local a été adoptée, prononçant l’interdiction totale des températures négatives, soient en deçà de 10° C. L’exception du contexte hivernal de ces derniers temps ne saurait être itératif, le gouvernement sera très ferme sur cette disposition. Sinon nous serons contraints de considérer désormais que Jésus n’est pas né en Provence !

Aussi, le Président a souhaité renforcer son gouvernement, pour améliorer l’impact de sa politique intérieure. Il a proposé un petit remaniement ministériel, en nommant  « Salicorne » une experte scientifique, Ministre de la santé et de l’environnement. Chargée de l’écosystème bestial et végétal, elle veillera au maintien du besoin hydrologique du complexe dynamique de notre  tord –boyaux.

Le président a annoncé publiquement :

« Au vu des évènements récents,

 Et de l’opportunité de la rencontre de notre Ministre de l’identité Camarguaise et de la communication, avec une sirène dans un bassin Camarguais sous le pont Bâche (pour rappel, c’est la frontière),

 J’ai décidé à l’humanité d’introniser Salicorne au sein de notre gouvernement »

Il a appelé à mobiliser toutes les synergies possibles à travers une nouvelle mission, un ministère de la santé a été décrété.

Le conseil a pris acte de la décision. L’ancienne Ministre de la santé, sport et apéro Camarguais, a donc cédé en partie sa délégation. Mais elle a convenu ce soir là, que la  seule charge de l’apéro Camarguais, était bien suffisante pour elle. Elle a longuement débattue sur le sujet avec brio. Elle assurera bien entendu toujours le sport, par esprit patriotique à sa nacioun gardiano.